Jacqueline de Romilly - Alcibiade

Publié le par Patrick Chabannes

Jacqueline de Romilly - Alcibiade

Cette biographie, ce regard est d’abord une clef ! L’Alcibiade de Jacqueline de Romilly ouvre l’intelligence et la curiosité sur les dialogues de Platon, les relations de l’historien Thucydide, les pièces d’Aristophane ou d’Euripide. Ces 250 pages d’érudition patiente attentive à l’ignorance passionnée de ses lecteurs mettent en scène ce personnage unique à un moment décisif à une époque unique.

La vie d’Alcibiade est une suite d’aventures, de péripéties éclatantes avec des hauts et des bas dignes d’une tragédie grecque.

Ce jeune homme pupille de Périclès, proche de Socrate, au centre de la vie politique de toute la fin du Vème siècle, mené par l’ambition et doué de talents rares, présida à la politique d’Athènes puis à celle de Sparte, puis à celle des satrapes perses. Régnant sur tout à Athènes, puis fugitif condamné à mort, il y revint sous les honneurs pour en être de nouveau exilé et finir assassiné sur ordre politique.

Le Vème siècle avant JC est le siècle de la démocratie Athénienne, de la fin des guerres médiques (479 av JC) amenant l’apogée d’Athènes appuyée sur son empire maritime, à la lutte fratricide contre Sparte et la ligue de Péloponnèse amenant sa destruction (404 av JC), de l’Athènes de Périclès et de la virtu, à l’Athènes des marchands et des affaires, de l’équilibre des forces à la volonté de puissance destructrice, de la démocratie à l’oligarchie, du développement de la philosophie avec Socrate, Platon et les sophistes... Le Vème siècle est une marque indélébile dans l’histoire du monde occidental.

Ouvrez ce livre où la vulgarisation le dispute à l’érudition pour penser la démocratie, la philosophie et notre histoire. Aujourd’hui comme hier le monde grec est plus près de nous que nous saurions le penser.

‘’Mener le peuple n’est pas le fait d’un homme instruit et de bonnes mœurs, mais cela demande un ignorant, un coquin’’ In Cavaliers de Aristophane (450-385 av JC).

Grand merci à la bibliothèque et au goût d’Andrée ma charmante belle-maman.

Alcibiade ou Les Dangers de l'ambition de Jacqueline de Romilly de l’Académie Française, Edition de Fallois, 1995, 250 pages

Publié dans histoire

Commenter cet article