Dan Brown – Le symbole perdu

Publié le par Patrick Chabannes

Dan Brown – Le symbole perdu

Essai ou Roman ?

Essai ? Comme Da Vinci Code, certains le liront comme un essai et croiront y voir ce qu’ils veulent y trouver comme un miroir. Tout y est rapporté de manière logique et structurée propre à satisfaire les esprits éduqués de l’Occident selon les règles de la rationalité cognitive*. Ce détournement des résultats de la recherche sur nos fonctions cognitives comparable aux sectes et autres mouvement radicaux m’énerve un peu, même beaucoup.

Roman ? Comme Da Vinci Code, d’autre y chercheront un roman. La technique plus faible, une certaine pesanteur dans l’accumulation d’informations, assourdissante du début à la fin, un scénario quelque peu prévisible. Disons nettement que pour un Roman, 600 pages c’est trop. 250 eussent suffit.

Si j’avais un conseil ? Lire en mode Roman, le plus vite possible pour accélérer l’action et ne pas se faire piéger par la pseudo-information sans référence assénée jusqu’à la nausée, jusqu’à cette fin interminable…

*Sur la Rationalité cognitive voir Raymond Boudon – Le sens des valeurs – Paris – PUF - 1999

Lectori salutem, Nathan

Publié dans romans

Commenter cet article