Claude Allègre – L’imposture climatique

Publié le par Patrick Chabannes

Claude Allègre – L’imposture climatique

A l’heure où 10 000 personnes meurent chaque jour par manque d’eau potable, le sommet de l’eau à Ankara s’est déroulé dans l’indifférence générale. Le ½ milliard d’euros dépensé à Copenhague aurait pu sauver 100 000 enfants. Et c'est le climat qui l'a emporté.

POURQUOI ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que Claude Allègre n’y va pas avec le dos de la cuillère.

  • Le contenu : Raisonnable, scientifique, argumenté, pédagogique et très facile à lire.
  • La forme : Entretiens sur un ton net et tranchant, sans langue de bois,

280 pages pour permettre au citoyen lambda de prendre connaissance sur le fond et la forme de la situation. Facile à lire, facile à comprendre. Il nécessite une réflexion personnelle.

Claude Allègre revient sur l’ensemble de ce qui nous est présenté comme des dérèglements climatiques : hausse des températures, fonte des glaciers, inondations dans les deltas, tremblements de terre, les cyclones.

A la genèse de la création de cette pensée unique, ce diktat, des scientifiques prédisant le Gobal Cooling (refroidissement) convertis au Global Warning, des établissements scientifiques à la recherche de crédits, des affairistes, des hommes politiques, des modèles de simulation manipulés et tout d’abord le besoin de chacun de connaître l’avenir. Or Climat ou Economie sont soumis à la Théorie du Chaos. Impossible de prévoir à moyen terme. Trop de variables enchevêtrées (fractales). Chaque honnête homme peut constater combien sont ridicules année après année les prévisions économiques (PIB, croissance…). Chaque honnête homme peut constater combien sont ridicules les prévisions pour le Climat (rappelons une canicule tout les deux ans depuis 2003 !).

Claude allègre démonte le mécanisme de la création de ce monstre médiatico-politique qui décrédibilise les communautés scientifique et politique mises au service des milieux idéologiques (la secte verte) et affairistes (occidentaux néo colonialiste visant à réduire la croissance des BRIC). Concept étrange ? Cherchez derrière, loin derrière.

Le 7ème et dernier chapitre plaide pour une vraie écologie. Avec l’aide des scientifiques, des populations et des politiques pour sauvegarder notre habitat et les hommes.

Merci à Claude Allègre d’apporter du débat, des éléments de réflexion.

Lectori salutem, Patrick

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article