Ingrid Astier – Quai des enfers

Publié le par Patrick Chabannes

Ingrid Astier – Quai des enfers

La Seine, fleuve, artère, voie, déchirure, frontière. La Seine et sa police : La brigade fluviale. Sa devise : Toujours flottant, jamais sombrant.

Le Cronos file à 90 km/h la nuit, vrombissant d’un pont à un autre. La patrouille veille. Juste au-dessus le 36 Quai des Orfèvre, la Crim’. Une impressionnante documentation, les odeurs, les hommes, des images au service d’un scénario fouillé et habile.

“Tous les ingrédients étaient là : la seine des bateaux-mouches rendue infréquentable, un type célèbre hésitant entre macabre et génie, des jalousies de femmes, un arrière-décor entre sexe drogue et rock star, un nain diabolique sorti de sa boîte avec la langue tirée, des morts signées par un artiste… ”

Avec le Quai des enfers, la très jolie romancière parisienne Ingrid Astier sert le roman policier de la plus belle façon.

“Cette traversée de Paris, où l’on descend dans les cerveaux et les secrets. A vous qui vous promenez dans l’épaisseur du noir, cette balade ou règne l’étreinte de l’imaginaire et du réel.” Dédicace de l’auteur.

Rendez-vous au Baratin, à Belleville.

http://www.prefecture-police-paris.interieur.gouv.fr/connaitre/fluviale/fluviale.htm

http://www.blog-police-recrutement.com/2006/05/31/comment-integrer-la-brigade-fluviale/

Lectori salutem, Patrick

Publié dans Polar

Commenter cet article