Jean des Cars – La véritable histoire des châteaux de la Loire

Publié le par Patrick Chabannes

Jean des Cars – La véritable histoire des châteaux de la Loire

Histoire de France au bord de la Loire. Plus long fleuve sauvage d’Europe avec son Val de Loire de près de 300km. Charles Péguy en 1912 :

  • Le long du coteau courbe et des nobles vallées,
  • Les châteaux sont semés comme des reposoirs.
  • Et dans la majesté des matins et des soirs,
  • La Loire et ses vassaux s’en vont par ces allées.
  • Cent-vingt châteaux lui font une suite courtoise
  • Plus nombreux, plus fin que des palais […].

Jean des Cars nous fait le plaisir de prendre 10 châteaux des plus visités aujourd’hui. Grands ou petits, publics ou privés, tous sont des acteurs immobiles mais essentiels de notre passé, comme si les châteaux de la Loire, cortège de génie et de rayonnement unique au monde, étaient un somptueux théâtre de l’histoire de France.

Jean des Cars, conteur extraordinaire, lie l’histoire de notre pays et celle de chacun de ces dix châteaux. L’ouvrage se peut lire d’une traite tant l’aventure est belle et la plume agréable et douce. Tout autant il peut se garder serrer dans la bibliothèque et s’ouvrir au printemps pour susciter une balade à Cheverny ou Amboise. L’offrir sera rendre service à vos amis ou à leurs enfants.

Angers, depuis l’Oppidum romain du IIIème siècle, un centre du monde médiéval, bastion de la couronne en des temps âpres.

Chinon, joyau de la Touraine, allongé sur un coteau, domine la Vienne. Au XVème, fut le berceau de la reconquête royale face aux anglais. Chanté par Rabelais :

  • Chinon, Chinon, Chinon,
  • Petite ville, grand renom,
  • Assise sur pierre ancienne,
  • Au haut le bois, au pied de la Vienne.

Amboise, l’aube de la Renaissance, majestueux, une des résidences royale favorites.

Blois, théâtre de l’Histoire, magnificence de François 1er,

Azay-le rideau, joyau de l’Indre, chef d’œuvre d’harmonie et d’élégance,

Le Clos-Lucé, le manoir de Léonard,

Chambord, “De loin l’édifice est une arabesque, il se présente comme une femme dont une femme aurait soufflé en l’air la chevelure”. Chateaubriand.

Chenonceau, Sur le Cher, miroir dans lequel se reflète Chenonceau, un château merveilleusement féminin conçu en fonction de l’eau, tel un palais vénitien.

Cheverny, modèle d’équilibre, expression d’une passion française, le classicisme en Val-de-Loire,

Villandry, les jardins du jardin de la France.

Plon, 25€, 2008. Un cadeau du ciel et de Jean des Cars.

Lectori salutem, Pikkendorff

Publié dans histoire

Commenter cet article