Marc-Edouard Nabe – Le Vingt-Septième Livre

Publié le par Patrick Chabannes

Marc-Edouard Nabe – Le Vingt-Septième Livre

Règlement de compte à OK Corral ? Un libelle, un samizdat, un cri à la liberté contre la société marchande et ses thuriféraires. Marc-Edouard Nabe s’insurge contre notre temps, contre cette société marchande qui ne supporte pas qu’on lui montre qu’elle l’est, contre cette culture qui est le nouvel opium du peuple.

Car fondée sur une méconnaissance de ce que c’est qu’une œuvre d’art, la culture est chargée par le pouvoir de paralyser toute création. On est passé de la mort de l’art à l’assassinat de l’artiste.

Prenant à parti Michel Houellebecq représentant des apostats, Marc-Edouard Nabe décrit la société, cette société d’intellectuels qui l’a tué pour qu’il ne nous dérange plus. Son refus de la tiédeur car un écrivain qui accepte de vulgariser ce qui est l’essence de son œuvre est foutu sur le plan littéraire. Il restera toujours du coté des cultivés amateurs spectateurs commentateurs.

Dillettante, 10€, 93 pages, 2008

Prenez deux heures et faîtes vous secouer les neurones par cet ouragan.

Lectori salutem, Patrick

Publié dans Littérature

Commenter cet article