Patrick Cauvin – Une seconde chance

Publié le par Patrick Chabannes

Patrick Cauvin – Une seconde chance

Stupéfiant ! Scotché ! Commencé, il doit être fini. Pas comme ces tourne-pages américain, comme un roman magnifique.

Un gamin, un ado, un cancre commence un journal. Il a quelque chose à dire. Jusqu’à la page 22, Patrick Cauvin respecte jusqu’à la nausée la vacuité du style littéraire du héros, Zéphirin.

Et c’est là dès la page 23, devant la peinture flamande, au Louvre, qu’en un mot “je me sentais bien” le style change, le rythme s’accélère, le plaisir vous envahit.

Zéphirin tombe en arrêt devant le tableau représentant une jeune fille de quinze ans, du sang coule sur ses mains, il défaille.

C’est drôle l’esprit humain. C’était grisaille partout ce coin-là, les murs, la voie ferrée, la banlieue quoi, et pas de la riante, et j’ai vraiment eu l’impression qu’elle était en plein soleil. Un seul rayon pour elle…”

Impossible de vous conter plus avant. Lisez, rejoignez Firin et Elisabeth.

Editions Plon, 16,90€, 220 pages.

Lectori salutem, Patrick

Publié dans Littérature

Commenter cet article