AGATHA CHRISTIE – MRS MAC GINTY EST MORTE

Publié le par Patrick Chabannes

AGATHA CHRISTIE – MRS MAC GINTY EST MORTE

“Chaque fois que nous récoltons un renseignement, les choses se compliquent un peu plus.”

Après-guerre, Hercule Poirot, inoccupé, saisit l’occasion offerte par une connaissance policière, le commissaire Spence, de revoir l’enquête qui a amené à la condamnation à mort de James Bentley dans le crime de Mrs Mc Ginty. Le temps presse.

Cette histoire m’intrigue énormément, comme un défi lancé à mes petites cellules grises.”

Alors c’est baïonnette au canon qu’Hercule Poirot commence son enquête poussant la pression et espérant la faute. Petits détails, commencement de pistes, soupçons. “Chaque fois que nous récoltons un renseignement, les choses se compliquent un peu plus.”

Un attentat contre le célèbre détective belge, un autre assassinat et la tension monte au sein du petit village de Broadhinny, occupé surtout par de nouveaux résidents. Les bombardements et incendies dus à la guerre rendent les identités sont facilement falsifiables et les histoires personnelles fantaisistes.

Qui n’est pas celui qu’il semble être ? Identités cachées, histoires troubles.

Quel imbécile que je suis, s’écria Poirot. Tout cela est tellement limpide ! Vous ne trouvez pas ?”

C’est un excellent Agatha Christie en fait Agatha Mallowan puisque divorcé de Monsieur Christie depuis1930. Très bien construit autour d’un petit cercle de personnages, l’écrivain délivre les informations parcimonieusement et laisse le lecteur choisir son coupable pour mieux le perdre.

Traduction Michel le Houbie, paru en 1952 sous le titre de Mrs Mac Ginty’s dead, en 1953 pour la librairie des Champs-Elysées et en 1990 pour le Livre de Poche.

Lectori salutem, Patrick

Publié dans Polar

Commenter cet article