DON PENDLETON – L’EXECUTEUR REQUIEM NAPOLITAIN

Publié le par Patrick Chabannes

DON PENDLETON – L’EXECUTEUR REQUIEM NAPOLITAIN

“Bordel ! Butez-moi cette pute !”

Le poète Mack Bolan quitte les USA pour trouver un peu d’inspiration au soleil de Naples. L’inspiration, comme l’a décrit si bien Nietzsche dans Ecce Homo, cette “ pensée surgie brillante comme un éclair ; un instinct des rapports rythmiques. Tout se passe essentiellement en dehors de la volonté, dans un débordement du sentiment de la liberté, de l’absolu, de la puissance”.

C’est avec ce débordement du sentiment de liberté et de puissance que le brave guerrier armé de sa plume, de sonMAC 10, de deux micro-Uzi, un petit révolver Smith & Wesson Centennial, un Beretta 92F, un Beretta 93R, au chargeur de 20 coups et à sélecteur de rafale par trois, ainsi qu’un poignard de commando à lame phosphatée”. Vous me direz, il s’agit de l’Italie et les rues de Naples sont loin d’être sure pour un promeneur solitaire. Aussi après une très légère hésitation, notre loup solitaire s’embarrasse ipso facto d’un “M16 special Operation démontable, en version M203 avec son lance grenade de 40 mm, et un lance roquette SMAW américain, copie presque conforme du B-300 israélien de 82 mm et pour finir six grenades à fragmentation US et les munitions de tous types, allant jusqu’au fameuses metal piercing, le guerrier solitaire avait de quoi soutenir un siège”.

Je ne vous l’envoie pas dire. Et c’est avec son petit panier de 15 kg sous le bras que notre brave parmi les braves va s’introduire subrepticement chez l’infâme mafioso qui, avec une certaine vulgarité toute provinciale, lâcha ce : «Bordel ! Butez-moi cette pute !».

Le manque de manières des affreux et l’envie d’essayer ces nouveaux jouets conduisit Mack Bolan à s’entretenir personnellement avec chacun des italiens. Ils ne parlaient pas américain, Bolan pas l’italien, les quiproquos rendirent le terrain dangereux. La discussion prit un tour houleux voir agressif et finalement Mack n’eut pas trop de tous les arguments développés plus haut pour venir à bout de l’opposition.

Je me suis bien amusé. Merci à Pascal de cette lecture appropriée au moment.

NB : Toutes les armes peuvent être acquises en ligne. Cliquez sur les liens…

Lectori salutem, Patrick

Publié dans Thriller

Commenter cet article