STEPHANE HESSEL - INDIGNEZ-VOUS

Publié le par Patrick Chabannes

STEPHANE HESSEL - INDIGNEZ-VOUS

Un noble vieillard s’invite chez moi par la petite lucarne. Cet ancien ambassadeur de France, résistant de la première heure, normalien, philosophe s’exprime par phrases longues et construites. Son attitude, son œil pétillant, ses gentes lents incitent au respect. Quelques réflexions entraînent une adhésion instinctive : s’indigner contre la marchandisation croissante du monde, se lever au lieu de n’être qu’un consommateur. Je n’aime guère les livres politiques trop souvent vides de sens. Un ami fait le pas pour moi.

Comment répondre à un pamphlet informe de 14 pages, un salmigondis de contre-vérités, un amas de mensonges érigés en dogme où l’argument d’autorité et le mélange des genres tient lieu de réflexion ?

Sur la forme.

Vous arriverez à la fin du libelle en vous demandant s’il ne vous manque pas deux ou trois pages.

Aucun problème n’est posé. Aucune recherche de réponse. De vieilles réponses éculées

Sur le fond. Les deux indignations de M Hessel

  1. Sauvons la France grâce à l’application immédiate du programme politique communiste du Conseil de la résistance,
  2. Réglons le conflit Israélo-palestinien en deux temps et trois mouvements grâce à un ambassadeur de France.

Redresser la France grâce à Monsieur Hessel

Appliquer le programme du Conseil National de la Résistance.

Les passages cités par Stéphane Hessel sont édifiants. Le programme de Mélenchon et de Besancenot est écrit.

C’est oublier que ce programme est issu d’un compromis entre les résistants et les communistes. Ce compromis étant rendu d’autant plus nécessaire que les américains avaient prévu de remplacer le franc et de mettre en place un gouvernement d’occupation. Ces braves communistes qui, il faut le rappeler, se jetèrent dans une résistance d’autant plus agressive entraînant le mécanisme otages/exécutions qu’il leur fallait faire oublier leur trahison.

Le brave Hessel garde ‘’une oreille ouverte vers le communisme pour contrebalancer le capitalisme américain’’.

Normal pour un disciple de JP Sartre pour qui un anti-communiste est un chien. Comment comparer une démocratie et ses défauts certes criants et les 100 millions de morts dus communisme !!!

De tels propos devraient pouvoir conduire son auteur devant les tribunaux pour apologie de crimes contre l’humanité.

L’immense écart entre les très pauvres et les très riches ne cesse de s’accroître. C’est une innovation du XX et XXIème siècle.

Est-il possible d’être aussi ignorant ? Que les historiens se lèvent et parlent du XIX, du XVIII et du XVIIème. Il faisait si bon d’y être pauvre. Pourquoi ont-ils fait la Révolution ? Il y avait si peu de différence entre riches et pauvres.

Les très pauvres dans le monde d’aujourd’hui gagnent à peine deux dollars par jour.

Démagogie ou stupidité ? Mais pourquoi ces idiots de pauvres payent en dollars !

Principale indignation concerne la Palestine

Les camps de réfugiés palestiniens ont été mis en en place en 1948 où plus de 3 millions de Palestiniens chassés de leur terre par Israël.

Tout d’abord les trois millions sont les chiffres d’aujourd’hui et non ceux de 48. De plus les pays arabes refusèrent de les intégrer à leur pays vides pour exercer une pression continue sur Israël. Ambassadeur de France ? Philosophe ? Monsieur Hessel est lent de la comprenette.

Les autorités arabes furent aussi responsables de cette déportation. En témoigne cet extrait des Mémoires de Haled alAzrn, Premier ministre de Syrie en 1948 et 1949 : l'appel des gouvernements arabes aux habitants de la Palestine, pour qu’ils se rendent dans les pays voisins... C’est nous qui les avions encouragés à partir... Nous avons amené la destruction sur un million de réfugiés arabes, en les incitant et en les adjurant de quitter leurs terres, leurs foyers, leur travail et leurs commerces.

Est-ce que ça sert le Hamas d’envoyer des rockets sur la ville de Sdérot ? La réponse est non.

Comment un Ambassadeur de France peut montrer si peu de clairvoyance et ne pas intégrer dans sa vision le rôle de l’Iran, le besoin qu’on tout les peuples en guerre de se désigner un ennemi. Le Hamas a besoin d’un ennemi !

Conclusion

Monsieur Stéphane Hessel, invité à partager le destin de la France dans les années 30, démontre son ignorance de notre histoire d’une part. Les lecteurs noteront l’absence totale de vision du monde et des enjeux.

Stéphane Hessel ne voit pas plus loin que ces idées du siècle dernier.

Finalement je finirai par croire que la nomination au titre d’Ambassadeur de France par Mitterrand en 1981 à l’âge de 64 ans n’est qu’un remerciement politique et non une reconnaissance d’une compétence.

Le fait d’avoir été courageux à 20 ans ne rend pas plus intelligent. Les combats de Monsieur Hassel n’ont pas changé en 70 ans. Preuve d’un immobilisme remarquable.

Lire aussi l’excellent billet de Pilippe Bilger : lire ici

Une mention spéciale à Indigène édition

Le choix de la maison d’édition est en soi tout un programme. Il suffit de lire les objectifs de la maison d’édition en 2ème de couverture pour être cloué de rire. A part les peuples vivant sur des îlots, il va falloir que ces gens se lèvent tôt pour trouver des peuples ne participant pas au commerce ! Et les Tibétains, ces braves gens très gentils. Quelle rigolade ! Et quelle ignorance ! N’importe qui peut d’un clic savoir que le Tibet fut un empire et que les logiques de pouvoir y ont toujours régné.

La maquette et la couverture sont très réussies sur une réalisation de Véronique Bianchi.

Indigène éditions, 3€, 14 pages, 2011

Lectori salutem, Patrick

Publié dans politique

Commenter cet article