BASILE DE KOCH – MANUEL D’INCULTURE GENERALE

Publié le par Patrick Chabannes

BASILE DE KOCH – MANUEL D’INCULTURE GENERALE

“Bien que n’ayant pas son permis, Joseph Cugnot fabrique un fardier d’artillerie à vapeur, qui sera le premier véhicule automobile : on lui doit aussi le premier accident automobile, en novembre 1770, à Vanves”

Le cadeau idéal. Un manuel apportant à l’honnête homme trop pressé pour lire, à la fois ce qu’il faut savoir, ce qu’il est inutile de retenir et SURTOUT CE QU’IL FAUT EN PENSER. Ainsi dans les dîners en ville chacun pourra prendre position, la ramener et se la péter avec la certitude de ne détester et d’aimer ce qu’il faut tenant compte des canons de la vertu du jour.

Basile de Koch, avec une érudition trop importante pour être honnête, d’une plume alerte, jamais avare d’un bon mot ou d’une figure de style reprend les bases de la culture contemporaine dans les domaines de l’Histoire, de la Science, de la Philosophie, des Arts, de la Musique, de la Littérature et du Cinéma. Chacun des thèmes se termine avec un Quizz et l’antisèche de Basile. Du clés-en-main !

Rire garanti, enfin uniquement pour ceux d’entre nous ayant un sens développé de l’humour au deuxième degré et un mépris non dissimulé pour : les bobos, les branchés parisiens, les écolos du XIVème, les donneurs de leçons des droits de l’homme, les pères la vertu, les sérieux, les démocrates démagogiques républicains populaires et tous les indignés d’un jour : *“La littérature engagée, avec son air martial et ses bonnes résolutions, est sympathique dans la mesure où les fayots sont sympathiques dans un régiment de cavalerie.”

Comme me l’a gentiment rappelé un proche collègue de travail, la culture fatigue les braves Bac+5 du bureau. Ce manuel est fait aussi pour eux...

Passages choisis

“Les premiers Néanderthaliens crédibles ont été retrouvés, sans surprise, dans la vallée de Neander en Allemagne mais aussi sur l’actuel territoire israélien. Étonnant raccourci : le véritable « homme préhistorique » était peut-être un Juif allemand.”

Du XVIIème : “Ultime singularité de ce siècle : la culture française surclasse de loin tout le reste de la production mondiale et ce malgré l’absence de ministre dédié.”

“A l’été 1914, l’armée française privilégie une tactique romantique : l’assaut en masse à la baïonnette et en pantalons rouges. Les Allemands, moins élégants, optent pour des tenues et positions camouflées, couvertes en outre par de l’artillerie lourde. Août 1914 voit donc 200 000 Français tomber le nez dans la luzerne, et le nord-est de la France envahi encore plus rapidement qu’en 1870. La classe a son prix.

“En 1800, Alessandro Volta invente la pile électrique, devenant le précurseur de tout un tas de choses. On peut emporter un générateur d’électricité partout, c’est trop pratique, sauf qu’à l’époque ça ne sert à rien : nul n’est prophète en son époque.

“Pendant la Seconde Guerre mondiale, Robert Oppenheimer et un groupe de scientifiques à la solde du gouvernement US mettent au point la première bombe atomique. A puissance égale, elle réduit considérablement les coûts de transports. Les premiers essais hors labo auront lieu avec succès au Japon.

“Peu de gens s’en souviennent, mais Lully signa entre autres choses la B.O du Bourgeois gentilhomme.”

“Mais la grande figure du romantisme d’outre-manche, c’est Lord Byron, écrivain dandy but engagé : deux siècles avant Malraux et BHL, il s’enrôle au service d’un petit peuple opprimé – les Grecs en l’occurrence – sauf que lui n’hésitera pas à mourir pour cette cause au lieu d’en vivre.”

“Les frères Lumières ont effrayé l’assistance à la première projection de

  • L’Arroseur arrosé
  • La Sortie des usines Lumière
  • L’Arrivée d’un train en gare de La Ciotat
  • Le Revanche de l’Arroseur arrosé III – Le Jugement dernier

Solution : Les gens ont fui, de peur d’être écrasé par une locomotive en noir et blanc, et même pas en 3D ! Touchante naïveté de nos arrière-grands-pères... !

*(le Hussard Bleu, Roger Nimier)

** (Ainsi parlait Zarathoustra, Friedrich Nietzsche)

Flammarion, 2009, 255 pages, 25€uros

Lectori salutem, Patrick

Publié dans histoire

Commenter cet article