CORNELIA FUNKE – CŒUR D’ENCRE

Publié le par Patrick Chabannes

CORNELIA FUNKE – CŒUR D’ENCRE

“Dans les livres, je rencontre les morts, comme s’ils étaient vivants, dans les livres, je regarde les choses qui arrivent.”

Roman d’aventures : incendie, enlèvement, fuite, évasion, rencontres, trahisons ; rien ne manque pour passer quelques heures avec Mo Langue magique, Meggie, Doigt de poussière et ses amis contre le diabolique Capricorne, Nez aplati, Basta et la bande de très mauvais garçons.

Roman sur l’amour des livres, l’amour des personnages soigneusement créés par l’auteur, le créateur sans lequel rien n’existe et sur ce lecteur qui s’il est attentif peut créer un monde réel. Roman classé jeunesse à partir de 11 ans…Capricorne, Basta ou la Pie sont sans foi ni loi ; ils tuent ; ils pillent ; ils brûlent ; ils sont le mal. Et si toute se termine bien, il faudra pour cela attendre 650 pages…ce qui n’est pas donné à tout lecteur enfantin.

Voilà que les personnages mussés au cœur d’un livre peuvent grâce au verbe du Lecteur devenir réel dans notre monde. Le bien, le mal, les gentils et les méchants facile à repérer sont à l’adresse de nos jeunes. Cornelia Funke développe habilement l’idée que sans les mots rien n’existe. Les mots expriment la pensée ; le verbe pense les mots ; la pensée conçoit le réel. Allons jusqu’au bout du raisonnement par l’absurde et suivons les attachants personnages de Cornelia Funke jouant à loisir entre la fiction et la fiction de la fiction.

Folio Junior Gallimard, 650 pages

Lectori salutem, Patrick

Publié dans Fantasy, romans

Commenter cet article