VLADIMIR FEDOROVSKI & ALEXANDRE ADLER L’ISLAMISME VA-T-IL GAGNER ? LE ROMAN DU SIECLE VERT

Publié le par Patrick Chabannes

VLADIMIR FEDOROVSKI & ALEXANDRE ADLER                      L’ISLAMISME VA-T-IL GAGNER ?       LE ROMAN DU SIECLE VERT

"Les américains sont fatigués. Il faut les laisser tranquilles. Ils ne veulent plus entendre parler de cette région." Condolezza Rice

Un petit bijou d’intelligence. Imaginez-vous un soir au coin du feu avec pour Vladimir une vodka, pour Alexandre un raki et pour nous un calva hors d’âge. Alexandre nous parle du Moyen-Orient, Vladimir le tempère et relance à propos des liens entre Islam et cosaques….Pendant 2 heures nous voyons défiler un siècle de relations du monde musulman avec la Russie, les USA et l’Europe et aussi avec ses différences Arabes et non-Arabes.

"La modernisation et l’occidentalisation au XXème siècle furent le fait des non-Arabes, à savoir les Turcs et les Iraniens." A Adler

Deux témoins et acteurs privilégiés. Deux éclairages en profondeur. La famille d’Alexandre Adler conserve de fortes racines en Turquie, Vladimir Fédorovski est connaisseur intime de la politique Russe et tous deux ont une mémoire longue et ne sont pas dogmatiques.

"L’existence d’un affrontement qui s’étend aujourd’hui, à divers degrés, à tout le monde musulman, renvoie à ce que nous avons connu à la Renaissance entre une conception religieuse fanatique et une conception orientée vers les Lumières et la tolérance." A Adler

Mohammed Iqbal (1877 – 1938) père fondateur du Pakistan, avec l’Iqbal day le 9 Novembre, questionne l’Islam qui, après sa période flamboyante finissant au milieu du XIIIème siècle, se trouve pris dans les serres d’un conservatisme religieux anéantissant la pensée, interdisant l’exégèse des textes fondateurs et ne songeant plus qu’à “maintenir une vie sociale pour le peuple, en excluant jalousement tout innovation dans la loi de shari’a”. Lire l’Islam face à la mort de Dieu de Abdennour Bidar.

Devant nos yeux tenus éveillés par notre calva, combien de clefs vont nous être servies sur le manteau de la cheminée : Israël histoire et fondation ; le Kremlin et le monde arabe ; guerres et bombes atomiques ; de Constantinople à Istanbul ; La Turquie de Mustafa Kemal à Erdogan ; une géostratégie arabo-musulmane et le rôle des américains ; l’Egypte un nœud géopolitique ; le printemps arabe et l’avenir du Maghreb ; l’Iran histoire et l’axe chiite ; Iran et Irak guerres et leurs suites ; de l’embrasement de la planète ou non.

Résumé de thèses du livre (un peu ambitieux)

Hors les aspects historiques absolument nécessaires pour espérer comprendre quelque chose, l’on pourrait résumer ainsi :

  • La Turquie par son histoire et sa population (25% de chiites, les Alévis, des juifs et surtout des laïques) pourrait montrer son intégration de l’Islam dans une société postmoderne comme un modèle à l’islam arabe malgré les inimitiés - à condition de ne pas exploser sous la pression de l’Anatolie ou de ne pas céder à un possible pantouranisme -. Les USA, à l’isolationnisme grandissant, cherchent à se désengager de la région en s’assurant de l’approvisionnement de pétrole auprès de l’Arabie Saoudite et du Quatar, sunnites quelque peu remuants voir prosélytes explosifs. Le départ des américains d’Afghanistan et de l’Irak donnera à l’Iran un espace de jeu avec un adversaire, le Pakistan, et un objectif culturel : la défense des chiites. L’Iran ne pouvant pas être sur tous les fronts intérieurs et extérieurs pourrait mettre son projet nucléaire de coté en sauvant la face.
  • Comment l’Europe et plus spécialement l’Allemagne et la France vont interpréter l’affrontement entre les régimes non-Arabe, Iran et Turquie, et l’axe sunnite intégriste les mosquées d’Al-Azhar du Caire, Riyad et la Mecque ?
  • La Russie de Poutine va-t-elle croire en une alliance avec la Chine pendant que l’Ouest la boude bêtement ?
  • Le Maghreb va-t-il résister à l’influence de l’alliance sunnite intégriste ?
  • La France et l’Europe sauront-elles apporter une aide aux musulmans des Lumières et répondre à leurs rues autrement que par une politique de courte vue ?

"Faisons donc ce rêve où le Maghreb serait un partenaire laïcisant et finalement assez vigoureux dans le monde musulman, hostile à la montée de l’islamisme politique." A Adler

Vladimir Dédorovski est plus circonspect que Alexandre Adler optimiste par nature et estime plus probable que la Turquie ne puisse jouer un rôle modérateur ne finisse par se radicaliser sous les pressions diverses. Gouverner la Russie hier et aujourd’hui se résume à Samoderzhavie, Pravoslavie, Narodnost soit Autocratie, Orthodoxie, et esprit national nous dit Vladimir.

VLADIMIR FEDOROVSKI & ALEXANDRE ADLER                      L’ISLAMISME VA-T-IL GAGNER ?       LE ROMAN DU SIECLE VERT

Une découverte : Le Birobidjan. De nombreux foyers juifs furent fondés au sein de l’URSS. Le plus important est Birobijan, moustiques & taïga, reste un district autonome de la Fédération de Russie. Lire les pages 22 à 24 pour les d tails.

La carte est au crédit de Blogdodavidbor

Rentrée littéraire 2012

Edition du Rocher, septembre 2012, 21 €uros, 235 pages,

Lectori salutem, Pikkendorff

Publié dans Géopolitique

Commenter cet article