AUGUSTE DETOEUF – PROPOS D’O.L BARENTON CONFISEUR

Publié le par Patrick Chabannes

AUGUSTE DETOEUF – PROPOS D’O.L BARENTON CONFISEUR

“On croit d’abord qu’on travaille pour soi ; on se figure ensuite qu’on travaille pour sa femme ; on est persuadé plus tard qu’on travaille pour ses enfants ; on s’aperçoit en fin de compte que, pendant tout le temps, on a travaillé pour travailler.”

Auguste Detœuf (1883-1947), polytechnicien, premier administrateur d’ALSTOM (1928-1940) nous livre une série d’aphorismes et de maximes d’un praticien observant sa profession. Pierre Brisson (1896-1964), critique dramatique au Temps de 1923 à 1934, directeur des Annales de 1925 à 1934 puis directeur du Figaro de 1934 jusqu’à sa disparition introduit avec talent cette quinzième réédition.
“Ce qu’on nomme bénéfice d’un exercice social est un chiffre arbitraire à l’intérieur d’un domaine limité inférieurement par la crainte de l’Assemblée Générale et supérieurement par la crainte de la correctionnelle.”

Le détachement, l’ironie, la culture et surtout la justesse de jugement font de ce livre une référence dans la bibliothèque de l’honnête homme. Auguste Detœuf alias O.L. Barenton est doué du cœur intelligent loué par Alain Finkielkraut.
“De tous les usages que le peuple peut faire du peu d’argent qu’il a, la générosité est le seul qui l’égale aux riches. Il le sait.”

J’ai eu le plaisir de le lire pour la première fois aujourd’hui et j’en remercie Fabrice. Soyez averti aussi de la qualité de l’ouvrage en piochant au hasard ou en le parcourant d’une traite

Le lexique de l’industriel

  • Concurrent margoulin.
  • Margoulin concurrent.
  • Consulter façon respectueuse de demander à quelqu’un d’être de son avis.
  • Réfléchir attendre quelques jours avant de ne pas changer d’avis.
  • Paiement comptant paiement dont le retard n’excède pas deux mois.
  • Théoricien individu qui n’est pas de votre avis

“L’ouvrier ne vend que son corps; le technicien ne vend que son cerveau; le commerçant vend son âme. ”

“On appelle un cahier des charges un volume destiné à définir une commande, qui est établi par l’acheteur et dans lequel tout est prévu, sauf la bonne foi du vendeur.”

“Plus un contrat règle d’éventualités prévues, plus il créé de dangers pour le cas où il s’en produit d’imprévues.”

“Ne vous plaignez jamais du client à caractère difficile, car il est la cause de vos progrès. Traitez les autres mieux encore, ils sont la raison de vos bénéfices.”

“On appelle, en France, la date contractuelle de livraison, une date déterminée de telle façon que le client soit certain de n’être pas encore à ce moment en mesure de recevoir la marchandise et que le fournisseur soit assuré de n’être pas encore à ce moment en mesure de la livrer.”

“Quand vous désirez qu’une statistique vous renseigne, cachez soigneusement ce que vous voudriez qu’elle prouve. Car si on le sait, elle le prouvera et puisqu’elle le prouvera, vous oublierez de demander comment on l’a faite.”

“Il y a le chef à qui on annonce que les bonnes nouvelles, et le chef à qui on n’apporte guère que les embêtements : le second est un homme heureux.”

“Une Société ne marche pas avec des règlements établis une fois pour toutes : c’est une création incessante. Si le monde marche mal, c’est que Dieu, après qu’il eut créé le monde et fixé ses lois, a cru qu’il pouvait se reposer.”

“On est sûr qu’une maison marche bien du jour où chacun de ceux qui y sont employés raconte à ses amis que c’est lui qui l’a fait marcher.”

27€, 250 pages, Editions d’organisation, Eyrolles.

Lectori salutem, Patrick

Publié dans Economie, Management

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article