LOUIS MEUNIER – LES CAVALIERS AFGHANS

Publié le par Patrick Chabannes

LOUIS MEUNIER – LES CAVALIERS AFGHANS

Zenda Bashi, Rasta nabashid ! Soit vivant, Ne soyez jamais fatigués !

Diplôme en poche, prêt à tout pour repousser l’horizon, Louis Meunier a trainé ses basques en Asie, asséché son compte en bancaire en Afrique et n’a qu’un seul impératif à son retour : Prolonger l’aventure. Une annonce, un contrat avec une ONG, une veste de chasse gonflée de billets verts et, rêvant aux cavaliers de Joseph Kessel, il prend de nouveau le large pour l’Afghanistan.
Pendant que le nouvel administrateur de programme humanitaire à Maïmana s’envole à bord d’un vieux Tupolev de Inch’Allah Airlines, le lecteur, lui, est emporté par cette écriture directe et efficace, au plus proche du réel, du voyage et de l’aventure.

L’Afghanistan, « La terre des chevaux », l’Ashvagan en persan est le carrefour de la route de la soie puis de celle de la drogue, du gaz et du pétrole.
Ouzbeks ou Turkmènes mais aussi Pashtouns, Tadjiks, Hazaras, Arabes… Regards sombres ou yeux clairs, barbes teintes au henné, chevelures brunes ou blondes…dans ce pays rude et sans âge où la nature règne en maître, l’on ne parle pas en nationalité mais en peuples.

LOUIS MEUNIER – LES CAVALIERS AFGHANS

Tu ne comprendras pleinement l’Afghanistan et l’âme de ses habitants que lorsque tu auras vu un tournoi de Buzkashi, « l’attrape-chèvre » et ses cavaliers, les tchopendoz. Cette joute équestre des cavaliers des steppes du Nord consistant à attraper, au milieu du chaos et de la violence, une dépouille de chèvre ou de veau, faire le tour d’un drapeau et la déposer dans le cercle de justice, le hallal.

A lire et à offrir. Des tournois de Buzkashi à cet incroyable périple à cheval de plusieurs semaines qui lui valu le titre de Long Riders, des rencontres extraordinaires aux luttes des clans, ce livre est un cadeau pour les cavaliers ou les amateurs de récits de voyages, pour les jeunes et les vieux. A tous Louis Meunier offre espace, liberté et dangers que l’Occident ne peut plus proposer.

Zenda Bashi, Rasta nabashid !

Editions KERO, Mai 2014, 325 pages et seulement 20€ pour un inoubliable voyage au pays des chevaux.

Lectori salutem, Pikkendorff

Publié dans voyage

Commenter cet article