MARCEL SCHWOB (1867 – 1905) – L’HOMME AU MASQUE D’OR

Publié le par Patrick Chabannes

MARCEL SCHWOB (1867 – 1905) – L’HOMME AU MASQUE D’OR

Et sur la place du Marché, parmi les acheteurs des heures incertaines, avant que les nuages légers se teignent de rose…
Ce recueil de courts récits fantastiques écrits en la fin du XIXème siècle plaît à l’œil et à l’oreille en faisant vibrer l’âme du lecteur sous la légère plume de Marcel Schwob.

Les couvertures de soies étaient tissées avec des filaments de nuances vieilles.
Surprenant que de découvrir des récits fantastiques écrits dans une prose poétique, un style magnifique usant des ressources infinies de notre langue et proposant au détour d’un mot, d’une phrase, une vision, une idée.

Chacun se retranchait dans un égoïsme très doux. Toutes les passions étaient tolérées.
Écrit il y a plus de 100 ans... Une lecture pour tous. Les jeunes gens y trouveront des récits fantastiques, leurs aînés une signification marquée de leurs expériences.

Lire l’excellent papier de Philippe GONTIER dans Bulletin des Amateurs d'Anticipation Anciennes

157 pages au format poche, 21 nouvelles fantastiques, 21voyages littéraires peu ordinaires offerts par un ami en littérature Emmanuel I.

Lu dans la réédition proposée par les éditions Ombres, Toulouse, 1991, 85 francs

Lectori salutem, Pikkendorff

Publié dans poésie, Littérature

Commenter cet article