Eric Zemmour – Le suicide français

Publié le par Patrick Chabannes

Eric Zemmour – Le suicide français

"Jadis, la subversion était le contraire de la tradition ; désormais la subversion est notre tradition." Alain Finkielkraut

En quelques phrases affirmées, est posé le débat de l’identité de notre pays au travers de deux siècles. Ces ouvrages documentés et charpentés sèment le réveil du réel face aux idéalismes destructeurs.

"Car la France sortie de 1789 avait consacrée la victoire du peuple contre les aristocrates, de la Nation contre les rois, de la Loi contre les juges (les parlements), de l’Etat contre les féodaux, des jacobins contre les girondins, de la raison contre la superstition, des hommes retrempés dans une virile vertu spartiate contre la domination émolliente des femmes dans les salons et à la cour.
La France sortie de Mai 68 sonnerait la revanche des oligarques sur le peuple, de l’internationalisme sur les nations, des nouveaux féodaux sur l’Etat, des girondins sur les jacobins, des juges sur la loi, de la féminité sur la virili
té."

Traçant les lignes de forces du temps long à l’école de Jacques Bainville, le journaliste, historien, politologue et essayiste Eric Zemmour défend l’idée de l’Etat-Nation en s’imposant face à la médiocrité suffisante de ses adversaires du temps.
Que reste-t-il à ses pantins sans conviction accrochés à leurs privilèges et à leurs prébendes sinon la haine et le mépris ?
Comment ses prébendiers pourraient-ils comprendre la position de leur adversaire soutenu par ses succès de librairie, vox populi s’il en fut, sans étudier le fondement tous les jours plus fragile de leur pouvoir déliquescent. Seuls les arguments d’autorité et les anathèmes leur permettent encore de croire à la suprématie de leur idées sur une opinion tous les jours plus rétive voir révoltée.

500 000 exemplaires vendus
A sa sortie ce sont 5 000 exemplaires s’échangeait quotidiennement, puis au lieu de s’essouffler, Albin Michel enregistrait 15 à 20 000 ventes par jour. Le premier tirage de 120 000 est épuisé dans la première semaine. Ajoutez les ventes numériques et tous les records sont battus.

Le Point pose la question du sens et Canal+/ITélé vire Zemmour
Bref, tous les records sont battus. Derrière le phénomène éditorial, reste à comprendre ce que ce triomphe signifie. Éric Zemmour est-il devenu le porte-voix de cette France qui ne se sent représentée ni par les médias traditionnels, ni par les discours politiques, ni par les intellectuels qui tenaient jusqu'ici le haut du pavé ?

Il leur faut tuer Cassandre pour sauver leur trône, pour durer encore, pour éviter de voir dans le miroir le vrai visage de leurs idées dévorées par le cruel reflet du réel.

La loi votée n’exprime la volonté générale que dans le respect de la Constitution.
C’est sous cette formule badine, en 1985, que le Conseil Constitutionnel passe d’un contrôle technique de la loi (conformité par rapport à une norme supérieure) à une censure politique de son contenu. Depuis lors les lois sont écrites ou défaites à l’aune des ses juges politiques contre la voix du peuple. Une dictature qui ne dit pas son nom ?

Et il n’est pas un sujet que l’auteur ne prendra à bras le corps : droit et justice, la mémoire, les libertés, le divorce, l’économie, du rock, des grandes surfaces, l’IVG, l’immigration, le prolétariat, l’écologie, l’Islam, l’OTAN et bien sur l’Europe….

Lisez l’ouvrage de Eric Zemmour. Lisez-en 100 ou 200 pages sur les 500. Qu’un ami vous le prête ou laissez-le à ami. Oh ce n’est pas de la littérature et les sujets s’empilent, se heurtent, découragent, agacent… Vous y trouverez tout plein de sujets sur lesquels vous ne serez pas d’accord. Si d’aucun lui reproche un esprit de système, une généralisation excessive et des idées trop arrêtées et définitives, ces opposants utilisent pour cela amalgames, manipulations, ignorances, certitudes et violences verbales. Remarquez que jamais au grand jamais, vous n’y trouverez de vilaines pensées et des vils ressentiments, juste raison, passion, savoir et arguments.

Albin Michel, 2014, 500 pages, 22,90€ mais vous avez bien un copain qui l’a..

Lectori salutem, Pikkendorff

Publié dans politique

Commenter cet article