La République se meurt

Publié le par Patrick Chabannes

Banquet, vote, justice, loi, école ou parti, tout aujourd’hui doit être marqué du sceau de la République. Les grands ancêtres de la Révolution sont appelés au secours du vide. Mais l’on convoque avec d’autant plus d’énergie les Dieux qui n’en sont plus. L’évidence de la décadence : l’appel aux valeurs évidées de leurs sens.

Publié dans rêves en plumes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article