FRED VARGAS – L’ARMÉE FURIEUSE

Publié le par Patrick Chabannes

FRED VARGAS – L’ARMÉE FURIEUSE

“Ceux qui voient l’armée furieuse, commissaire, ne sont pas des êtres bénéfiques et solaires. Ce sont des âmes sombres et néfastes. Irradié ou pas, ne l’oubliez pas.”

Et l’on retrouve Adamsberg et sa fine équipe bien préoccupés : Un petit malin sadique lie les pattes d’un pigeon en le laissant pour mort ; la mort d’un grand patron brûlé avec sa voiture affole les chefs à plumes ; et cette femme menue venue de Normandie appeler à l’aide contre la Mesnie Hellequin, cette chevauchée d’esprits fantastiques qui, accompagnés de chiens bruyants, emportent les âmes coupables dans leur danse infernales. Sa fille a vu la Mesnie. Trois hommes vont mourir. Le premier a rejoint l’armée furieuse. Deux autres vont suivre.

Ne trahissons rien des intrigues, des dangers, des règlements outrepassés, des pressions des hautes sphères sur la crim’. Qu’il soit seulement dit qu’ici Fred Vargas se surpasse en offrant tant à ces fidèles lecteurs qu’aux nouveaux un thriller à la française : Finesse, rigueur, langue, profondeur des personnages, trame historique.

Si vous cherchiez un policier ou un thriller à dévorer, allez à Ordebec avec Adamsberg à la rencontre du descendant du Maréchal Davout, prince d’Eckmühl, et de l’armée furieuse de .

Curieux, lire ce bel article sur les Chasses Fantastiques

Editions J’ai lu, paru chez Viviane Hamy en 2011 puis en poche en 2013, 439 pages, 7,90€

Lectori salutem, Patrick

Publié dans Polar

Commenter cet article