ELJI YOSHIKAWA (1892-1962) – LA PIERRE ET LE SABRE

Publié le par Patrick Chabannes

ELJI YOSHIKAWA (1892-1962) – LA PIERRE ET LE SABRE

“D’énormes cloches bourdonnaient sur un rythme lent et majestueux marquant la fin des ténèbres et le début de la lumière. Cent-huit coups pour les cent-huit illusions de la vie, chaque coup appelant les hommes et les femmes à réfléchir sur la vanité de leur existence.

Edwin O Reischauer résume magnifiquement en ces mots “La Pierre et le Sabre est plus qu’un grand roman d’aventures. Il donne en outre un aperçu sur l’histoire japonaise et sur l’image idéalisée que se font d’eux-mêmes les Japonais contemporains.

Entrez dans l’âme du Japon idéalisé grâce à ce roman d’aventures et d’amour comparable aux Trois mousquetaires ou à Autant en emporte le vent. Le chemin initiatique de Miyamoto Musachi (1584-1645), célèbre sabreur du tournant du 17ème met en scène l’histoire du Japon au moment de l’instauration de la dictature militaire de Torugawa qui enferma le pays pour plusieurs siècles. Ce moment particulier du Japon est parfaitement respecté par Elji Yoshikawa tant pour les batailles, les personnages principaux, les écoles d’arts martiaux que pour la description de la mutation sociale du rôle des samouraïs.

Grâce à ce roman historique, cette épopée, cette quête initiatique, les Occidentaux peuvent accéder à une part de l’imaginaire nippon. Ouvrez-le ! Entrez dans cette saga de l’autre bout du monde l’esprit ouvert.

A noter que la Pierre et le Sabre paru pour la première fois en feuilleton de 1935 à 1937, a été tiré à 120 millions d’exemplaires et fut porté 7 fois à l’écran sans compter les séries télé.

Découvrez Chronique japonaise de Nicolas Bouvier cliquez ici

Edition J’ai lu, 2011, 9,90€, Traduction de Léo Dilé, 856 pages

Lectori salutem, Pikkendorff

Jean Failler – Les diamants de l’Archiduc

Publié dans romans, histoire

Commenter cet article