A.D.G – ON N’EST PAS DES CHIENS

Publié le par Patrick Chabannes

A.D.G – ON N’EST PAS DES CHIENS

"La situation n’évolue pas. Et pourtant il y a quelque chose qui a été dit par quelqu’un à un certain moment qui aurait dû tout nous faire comprendre."

De retour dans la Touraine d’Alain Fournier alias A.D.G, pour boire une fillette de montlouis en compagnie du journaliste dipsomane, Serguïe Djerbitskine dit Machin dans une enquête dangereuse et mystérieuse. Tout commença simplement. La jolie Jeanne Botmarine, gauchiste écolo et sa maison-SPA, a porté plainte contre les Aubertat, bande de manouches sédentarisés à coté de la Riche, pour vol et mauvais traitement sur animaux.

Des menaces pèsent sur la jolie personne. La poulaille ne bronche pas.

Jeanne porte son affaire au journal régional et donc à Machin, responsable des infos géné. "Comme journaliste, inculpé, innocent notoire, suspect probable et emmerdeur patenté, tous les flics tourangeaux me connaissaient…"

Mais quand sa voisine et copropriétaire, Margot Aucpin se fait dessouder au surin, les menaces prennent une consistance alarmante. Machin et son copain Pascal Delcroix, avocat de son état, volent au secours de Jeanne Botmarine.

A.D.G – ON N’EST PAS DES CHIENS

Entre les manouches, les héros de la belle et la Police ce ne sont plus que chicaneries, échange de politesse à coup de 12, éclairs de canne-épée et course-poursuite entre la vaillante Dyane et une puissante BMW. Après l’enlèvement de la jolie Jeanne, un mystérieux méchant, prétendument manouche, se mêle de la partie. Quatre partis sur la même affaire, tout cela est trop simple ou trop compliqué.

Les Manouches et les Héros tentent de discuter. "Vous avez ma parole d’homme mais cessez un peu de me traiter de gros gadjo. Je suis seulement un peu enveloppé."

La police, agacée et sans finesse arrête tout le monde. Maitre Delcroix plaide de toute sa hauteur : "Je vous signale que votre intention abstruse de nous inculper, mon client et moi, se heurtera au mur solide de nos dénégations et à l’abîme de vos manques de preuves".

Et pourtant. "La situation n’évolue pas. Et pourtant il y a quelque chose qui a été dit par quelqu’un à un certain moment qui aurait dû tout nous faire comprendre."

Gageons que nos héros trouveront les méchants, que la belle demoiselle sera sauvée, la police ridiculisée et que la Touraine retrouvera, ainsi que les manouches, calme et sérénité.

Crédits

CNRTL pour la définition de la Dipsomanie : Impulsion morbide se traduisant par une tendance irrésistible à boire de grandes quantités d'un liquide toxique, en général alcoolisé.

Au Dyane Club pour la belle photo de la Dyane (dyaneclub.free.fr)

Folio Policier, 200 pages pour une bouchée de pain

Lectori salutem, Pikkendorff

Publié dans Polar

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article