DE LA LUTTE POUR LA SURVIE DU VERBE CLORE (DU LATIN CLAUDERE, FERMER)

Publié le par Patrick Chabannes

DE LA LUTTE POUR LA SURVIE DU VERBE CLORE  (DU LATIN CLAUDERE, FERMER)

Le verbe clôturer (1787) concurrence dans le sens propre, puis dans le sens figuré le verbe clore comme dans clôturer un débat, une séance, un cours, une assemblée. Ce verbe est issu de clôture (1155), tiré d'un participe passé irrégulier et faux de claudere, clausitus. Ce verbe plus régulier entraîne la désaffection pour clore.

  1. Fermer un passage, en barrer l’accès (clore une porte)
  2. Arrêter quelque chose, en marquer la fin, le déclarer terminer (clore une séance)
  3. Entourer un lieu d’une clôture (clore un parc)

Le verbe Clôturer, lui, ne devrait uniquement s’employer pour entourer un lieu d’une clôture.

Verbe du 3ème groupe, le verbe clore (claudere, fermer) est transitif direct (verbe accompagné d'un complément d'objet sans préposition) et se conjugue avec l'auxiliaire avoir. Ainsi les filles n’auront pas d’accord à faire !

  • Infinitif présent / Passé : clore / avoir clos
  • Gérondif présent / Passé : clore / avoir clos
  • Présent : Je clos, tu clos, il/elle clôt, nous closons, vous closez, ils closent.

Closons et closez sont donnés comme faux ou inusités. Luttons pour leur réhabilitation. Le Littré lui-même nous y incite. "Des grammairiens se sont plaints qu'on laissât sans raison tomber en désuétude plusieurs formes du verbe clore. Pourquoi en effet ne dirait-on pas : nous closons, vous closez ; l'imparfait, je closais… Ces formes n'ont rien de rude ni d'étrange, et il serait bon que l'usage ne les abandonnât pas."

Imparfait et passé simple ne sont pas usités.

Futur : je clorai, tu cloras, il/elle clora, nous clorons. Vous clorez, ils cloront

Futur antérieur : j’aurai clos, tu aurais clos…ils auront clos

Passé composé : J’ai clos

Plus-que-parfait : j’avais clos

Passé antérieur : j’eus clos

A noter que éclore et déclore ne prennent pas d'accent circonflexe au présent de l'indicatif. Enclore possède les formes nous enclosons et n'a pas d'accent circonflexe

Le combat n’est pas clos, et, s’il l’était le pauvre "forclore", cantonné au service juridique, serait le suivant.

Lectori Salutem, Patrick

Publié dans Outils pour écrire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article