Bashô Matsuo et Hokusai- Haïkus du temps qui passe

Publié le par Patrick Chabannes

"S’il dit s’ennuyer en élevant ses enfants, il ne peut comprendre l’élégance des fleurs."
Une journée, une année, une vie sous le pinceau d'Hokusai et 67 haïkus de Bashō, choisis pour égrainer le temps qui passe... Un recueil qui nous invite à penser le temps autrement.

Traduction française de Makoto Kemmoku et Dominique Chipot

 

Seuil, Culture et civilisation, Mars 2016, 128 pages pour un léger 19€

 

Lectori salutem, Patrick

 

 

Publié dans poésie, arts

Commenter cet article