Julia de Funes – Développement (im)personnel ou le succès d’une imposture

Publié le par Patrick Chabannes

"La manipulation consiste à faire croire aux lecteurs ou aux clients qu’il s’agit de se libérer alors même qu’il s’agit de se régler, de se discipliner, volontairement et avec pugnacité. C’est une invitation à la servitude."

UN MUST READ ! Dans ce court essai brillant et caustique, Julia de Funes frappe un grand coup sur la littérature et le coaching de développement personnel qualifiés là de manipulation menant à la servitude. En faisant fi des marchands de bonheur et de leurs béquilles débilitantes, Julia de Funes propose une invitation à l’émancipation et à la création de soi par soi.  

 

Deux lectures possibles de ces 150 pages, les pressés liront les excellentes introduction et conclusion tandis que les patients prendront bien 4 heures pour absorber les légères et rapides première et seconde partie à la fois humoristique et grinçante suivies en troisième partie d’une approche philosophique et profonde réclamant une certaine attention.

 

L’essai déconstruit la futilité des ouvrages d’épanouissement personnel devenus un opium du peuple, de ces phraséologies infantiles truffées de clichés démagogiques propulsant le client dans la la pensée positive qui positive plus qu’elle ne pense.

 

"Si développement personnel il devait y avoir, ce serait au sens d’aider les êtres à devenir des personnes, c’est à dire des singularités libres."

 

Éditions de l’Observatoire, Septembre 2019, 150 pages de remise à l’endroit

 

Lectori salutem, Patrick

Publié dans conscience

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article