Danielle Steel – Jeux dangereux

Publié le par Patrick Chabannes

"De l’avis de Félix, cela ne relevait pas du hasard, de ses bons investissements en bourse et de la richesses de ses épouses. Il (le vice-Président des USA) possédait une véritable fortune personnelle, ce qui n’était pa le cas au début de sa carrière. Alors, d’où venait cet argent ?"
La très prolifique Danielle Steel nous présente deux personnages idéalisés luttant contre la corruption présumée du vice-Président des USA : d’un côté une caricature de politicien retors et calculateur, de l’autre des personnages idéalisés sans aspérité.
Amateur d’écriture épurée et condensée, passez votre chemin ce roman n’est que longueurs, facilités et clichés.

Amateur de thriller politique passez votre chemin, ce roman est à un thriller ce que l’Avé Maria de Schubert est au Rock’n Roll.

Le si parfait vice-Président des USA serait-il un vilain corrompu voir un meurtrier ? Ces mariages successifs ne l’ont-ils pas enrichi facilement ? La disparition prématurée de son mentor lui ouvrant les portes du pouvoir n’est-elle pas très opportune ?  Alix Philipps, 39 ans, célibataire, brillante, grand reporter toujours en première ligne, toujours dans le feu de l’action, sportive à la santé de fer et Ben, 42 ans, deux mètres, costaud, cameraman, ancien membre des forces spéciales, courageux, talentueux qui forcent le respect de leur profession par leur intégrité et leur professionnalisme (n’en jetez plus !!!), aidé de leur courageux rédac chef de presse écrite, vont…..Je n’en dis pas plus si ce n’est que la partie thriller sans suspens d’ailleurs pèse grand max 50 pages tandis que le roman à l’eau de rose avec ses longueurs, ses répétitions emplies de pathos en occupe plus de 250.

 

À réserver aux afficionados du genre qui font le succès de Danielle Steel de par le monde.

Car l’auteur, progressiste bien comme il faut, a écrit plus de 80 livres traduits en France faisant d’elle l’auteur contemporain le plus lu dans le monde. Devant Stephen King  et juste derrière Barbara Cartland !

 

Dangerous game (2017) traduit de l’américain par Séverine Gupta pour Presses de la Cité (2020)

Presses de la Cité, 2020, 324 pages pour 19,99€ tout de même…

 

Lectori salutem, Patrick

Publié dans romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article