Les pauvres sont nos maîtres - David Jousset, Bruno Tardieu et Jean Tonglet

Publié le par Patrick Chabannes

"Nous pensons mal le monde et son avenir car nous le pensons sans la contribution des plus pauvres ?"

La perduration de la misère n’est-elle pas une erreur de la pensée?

En effet les plus pauvres ne devraient-ils pas devenir nos maîtres, nos maîtres en humanité, non pas du tout seulement pour lutter contre la misère, mais pour permettre à tous de progresser vers un monde de plus grande dignité.

 

Apprendre de ceux qui résistent à la misère : le paradoxe Wresinski. Préface d'Isabelle Autissier. Hermann, 2019, 206 pages, 18 €

 

Lectori salutem, Patrick

Publié dans conscience, Essai

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article