Bernard Lugan - Osons dire la vérité à l’Afrique

Publié le par Patrick Chabannes

« Des diplômés quittent l’Afrique où ils sont indispensables, pour aller s’employer dans le monde développé industrialisé où ils sont en surnombre. Or cette « immigration choisie », nouvelle forme de la traite des Noirs, porte sur les plus précieux des Africains, ses diplômés, et elle se fait avec la complicité des gentils de l’anti-ségrégation et des requins du capitalisme associés pour la circonstance. » 

Un livre choc. Un livre vérité. Un livre pour l’Afrique, son futur, son indépendance et sa jeunesse.

Dès l’introduction sont exposées, sans détours, les mensonges de l’Occident à l’Afrique et les mensonges de l’Afrique à elle-même. Jadis les colonisateurs voulaient lui faire croire que leur mission civilisatrice allait la tirer des ténèbres ; avant-hier les libérateurs lui promirent les lendemains chantant de la décolonisation ; hier les experts lui assuraient que la bonne gouvernance démocratique allait régler ses problèmes économiques et sociaux ; aujourd’hui les mêmes experts tentent de la convaincre qu’elle a démarré alors qu’il n’en est rien.

 

Le livre remet à plat les mensonges et pose à l’Afrique les cinq grandes questions :

  1. L’Afrique est un continent béni des Dieux avec les terres parmi les plus fertiles de la planète. Le Sahara représente certes 25% de sa surface mais proportionnellement moins que la toundra eurasienne ou nord-américaine.
  2. Le suicide démographique de l’Afrique mène à la catastrophe. Les 3 millions de km2 du Sahel ont été plus sûrement détruits par les 10 millions d’habitants devenus 180 millions en 50 ans que par les explications climatiques. 
  3. L’Afrique doit devenir indépendant intellectuellement et ne pas servir de laboratoires d’expérimentation aux idéologies occidentales marxisme, tiers-mondisme, libéralisme….
  4. L’Afrique n’est pas destinée à être dévorée par le requin américain ou par le vampire chinois en développement une économie de comptoir enrichissant une poignées de profiteurs bâtissant leurs fortunes sur la sueur des leurs.

Avec l’auteur, Bernard Lugan, expert auprès du Tribunal pénal international et professeur à l’école de guerre, notre meilleur Africaniste, soyez prêts à remettre en cause pour le bien de l’Afrique le sens courant des mots : PIB et le rôle curieux de l’ONU, l’immigration et la traite des cerveaux, le richesse pétrolière et l’Aide Pour le Développement, la démographie et l’éducation, la classe moyenne, les frontières… 

 

Éditions du Rocher, 2017 pour cette 2ème édition, 21 pages avec 12 cartes en couleurs pour un 21€ 

 

Lectori salutem, Patrick

Publié dans Economie, Essai

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article