Vers la fin de l’économie de marché et donc de la liberté

Publié le par Patrick Chabannes

Pour n’avoir pas su corriger les causes de la crise de 2008, des forces s’agrègent permettant la fabrication d’une gigantesque bulle mettant toute l’économie en apesanteur en repoussant les mécanismes de marché pour leur substituer une logique centralisatrice et technocratique.

 

Les interventions massives des Banques Centrales créent des actifs déconnectés de leur valeur fondamental ;

les réglementations et contraintes prescrites par le nouveau graal politique : la transition énergétique donnent vie à des entreprises chimères ; les envies de protectionnisme entravent les mécanismes de marché ; des forces politiques alliées temporairement contre la Liberté (dirigeants de grandes entreprises, les partis de gauche internationalistes et immigrationnistes, les technostructures étatiques, les partis nationalistes  ou patriotiques, les médias mainstream stipendiés..) et, arme ultime, la manipulation psychologique des foules grâce au virus COVID.

 

Chacun à son niveau se doit de défendre les idées de liberté, de dénoncer les mécanismes de l'emprise psychologique de la grande peur et de lutter contre l’emprise bureaucratique et la fin de l’économie de marché.

 

Exemple de chimère:

Tesla et ses 370 000 voitures vendues pèse plus en Bourse que Toyota et ses 10 millions d’exemplaires grâce aux règlementations sur le véhicule électrique et à la planche à billet. 

 

Lectori salutem, Patrick

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article