Châteaux de sable - Louis-Henri de la Rochefoucauld

Publié le par Patrick Chabannes

« La paternité détraque votre rapport autant ; du jour au lendemain, vous déléguez le futur à quelqu’un d’autre. Le présent étant par définition invivable, il ne vous reste plus que le passé a habiter. »
Délicieuse promenade mélancolique et drolatique dans l’imaginaire français avec un jeune descendant d’une illustre famille qui, ramassant ainsi sur le papier sa vision de l'histoire, s’est aménagé une mémoire habitable propre à être partagée avec les honnêtes gens

« J’avais ramassé sur le papier ma vision de l'histoire : à défaut d’acheter un toit, j’avais aménagé une mémoire habitable. »
Il va sans dire que je conseille la lecture de cet auteur féru d’Alexis de Tocqueville qui note que troubler le pays pour se grandir : c’est la perversité courante.

À propos de la Révolution française

  • « Elle a inspiré le prosélytisme et fenêtres la propagande. Par-là, enfin, elle a pu prendre cette terre de révolution religieuse qui a tenté pouvait épouvanter les contemporains ; ou plutôt elle est devenu elle-même une sorte de religion nouvelle, religion imparfaite, il est vrai, son Dieu, son culte et sans autre vie, mais qui, néanmoins, comme l’islamisme, à inonder toute la terre de ses soldats, de ses apôtres et de ses martyrs. » in L’Ancien régime et la Révolution d’Alexis de Tocqueville
  • « Je ne sais plus qui parlait de la perpétuelle déception du peuple par la bourgeoisie, du perpétuel massacre du peuple par la bourgeoisie… Les démocrates républicains prétendent représenter le peuple, mais, dès que des gens du peuple pointent le bout de leur nez, ils sortent les blindés de la gendarmerie, leur tirent dessus et prennent la poudre d’escampette. On me dira que je caricature, je ne caricature pas : c’est comme ça que les Thiers traitent le tiers état »

À propos d’Alexis de Tocqueville

  • « À 45 ans, se sentant proche de la fin, il avait écrit au fil de la plume ses savoureux Souvenirs, qui font autant penser à Stendhal pour la fluidité du style et de Flaubert pour la férocité du temps. Contrairement à ce qu’on croit, il n’était pas qu’un penseur : il était aussi un artiste. »

L’on retrouvera Louis-Henri de la Rochefoucauld dans Trois jours et trois nuits, le grand voyage des écrivains à l'Abbaye de Lagrasse

Robert Laffont, 2021, 23 délicieuses pages pour un raisonnable 19€

 

Lectori salutem, Patrick

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article