Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FATOU DIOME – CELLES QUI ATTENDENT

Publié le par Patrick Chabannes

FATOU DIOME – CELLES QUI ATTENDENT

“ « La polygamie n’est pas si terrible que ça. » C’était là la pire insulte jamais faites aux martyres de cette pratique d’un autre âge.” “C’est une honte de se taire, et de laisser parler les barbares.” lui répond Euripide dans son Philoctète. Elles...

Lire la suite

SYLVAIN JOHNSON – LE TUEUR DES RAILS

Publié le par Patrick Chabannes

SYLVAIN JOHNSON – LE TUEUR DES RAILS

Premier roman de Sylvain Johnson, jeune écrivain (né en 73) québécois. Il est indéniable que, derrière un style encore à affiner, Sylvain Johnson possède la capacité à partager ambiance et situations. Ses personnages peu nombreux acquièrent au fil des...

Lire la suite

CHARLES DANTZIG – POURQUOI LIRE ?

Publié le par Patrick Chabannes

CHARLES DANTZIG – POURQUOI LIRE ?

“Ne lisant plus, l’humanité sera ramenée à l’état naturel, parmi les animaux. Le tyran universel, inculte, sympathique, doux, sourira sur l’écran en couleur qui surplombera la terre.” Pourquoi lire ? Pourquoi lire de la littérature ? Charles Dantzig dissèque...

Lire la suite

CHRISTINE DETREZ – DE DEUX CHOSES L’UNE

Publié le par Patrick Chabannes

CHRISTINE DETREZ – DE DEUX CHOSES L’UNE

Etrange livre que je considère comme abstrus et Pascale dérangeant et excellent. Mon avis : Peut-être le tiendrez-vous en main jusqu’au bout ? Je n’ai pu. Saoulé de ces phrases, de ces mots, encore des mots. Sociologue ou littéraire, le défaut fréquent...

Lire la suite

STEPHANE GRAVIER – BLOODY VALERIA

Publié le par Patrick Chabannes

STEPHANE GRAVIER – BLOODY VALERIA

“Votre fille et votre femme se portent à merveille pour l’instant, la suite dépendra cependant de vous. Les instructions ci-dessous devront être suivies à la lettre. Aucun écart ne sera toléré, chacun d’entre eux aura des conséquences irréversibles, morceaux...

Lire la suite

JEAN-FRANÇOIS HAAS – J’AI AVANCE COMME LA NUIT VIENT

Publié le par Patrick Chabannes

JEAN-FRANÇOIS HAAS – J’AI AVANCE COMME LA NUIT VIENT

“Passer les murs est une chose douloureuse, on en tombe malade mais c’est indispensable. Le monde est un. Quant aux murs… Et les murs sont une part de soi – on le sait ou on l’ignore, mais c’est ainsi pour tout le monde, sauf pour les petits enfants....

Lire la suite

<< < 1 2